QUI SOMMES-NOUS?       THÈMES       LIENS      PLAN DU SITE     CONTACTEZ-NOUS

 

L'Halloween, bon ou mauvais?


Quelle est l'origine de l'Halloween ?  

Cette fête païenne  tire son origine d’une expression anglaise : "All Hallow’s Even" qui signifie  le soir de tous les saints du paradis, c'est-à-dire la veille de la fête chrétienne de la Toussaint. (Hallow est une forme archaïque du mot anglais holy qui signifie : saint, even est une forme usuelle qui a formé evening (soir)). L'Halloween  vient de la fête de Samhain, (fête religieuse qui célèbre le début de la saison sombre et de l'année celtique)  célébrée il y a plus de 2.500 ans chez les Celtes et les Gaulois.  C’est une fête de transition - le passage d’une année à l'autre - et d’ouverture vers l’Autre Monde, celui des dieux. La nuit du 31 octobre au 1er novembre était le début de leur nouvelle année. Ainsi, pendant cette nuit les esprits des morts pouvaient revenir dans leur demeure terrestre et les vivants devaient les accueillir. Mais l’ouverture des portes de l’autre monde permettait aussi l’intrusion d’esprits maléfiques. Les esprits des morts de l'année devaient partir dans l'autre monde. Il s'est produit un certain amalgame entre la fête de Samhain et les idées chrétiennes concernant les défunts et le purgatoire et cela a donné naissance à la fête d'Halloween.

L'Halloween est il dangereux ?

Il semble que pour beaucoup de gens, Halloween  n'est qu'une fête folklorique ou les enfants se déguisent, s'amusent avec des costumes. Son coté actif et visuel plait aux enfants. Mais sous ses airs de fête "bon enfant", l'Halloween peut présenter bien des dangers.  Par cette fête païenne,  il est dangereux pour les enfants de banaliser le monde occulte et ses hideux personnages et de se faire initier au monde des ténèbres. Les défunts, les squelettes et leurs fantômes viennent nous faire peur et nous menacer de la mort. La symbolique  d'Halloween célèbre les puissances spirituelles obscures et dangereuses, les sorcières et les influences sataniques. Halloween, fête de la mort pourrait-elle devenir aussi la fête du mal?

À ce sujet un article du journal "Le Soleil" à Québec, décrivait  le 18 octobre 2009, une situation peu banale. L'article intitulé "Le cadavre n'était pas une décoration d'Halloween", racontait un fait arrivé à Los Angeles. "Le corps d'un homme est resté pendant trois jours sur un balcon en Californie: les voisins n'avaient pas donné l'alerte, pensant qu'il s'agissait d'une décoration d'Halloween. Le cadavre en décomposition était visible de tout le voisinage."

Pour ceux qui veulent aller plus loin dans le sujet, il est intéressant de prendre connaissance du  livre de Damien Le Guay : "La Face cachée d'Halloween". Il s’agit à la fois d’un pamphlet et d’une provocation à la réflexion. Pourquoi la fête d’Halloween s’est-elle imposée si facilement en substitution de la fête de la Toussaint ? Quelles sont les conséquences de l’influence d’une fête aux accents païens sur les enfants ? Quel signe représente Halloween au milieu des symptômes d’une laïcité fermée ? Est-il possible de réagir à une culture de mort ? En raillant les potirons, les médias qui s’émerveillent et les marchands de rêves aux bénéfices juteux, Damien Le Guay propose un bilan de la déchristianisation sociale dans le domaine de l’éducation et de l’imaginaire. Il tente de mesurer ce que la communauté nationale perd lorsque les sorcières remplacent les saints. 

Pour creuser ce sujet, visiter aussi le site: http://www.info-sectes.org/haloween/index.htm

 

Lien entre l'Halloween et la  fête de la Toussaint

La Toussaint est une fête catholique  célébrée le 1er novembre,  au cours de laquelle sont honorés l'ensemble des saints reconnus par l'Église catholique.  Cette fête est aussi celle de tous les chrétiens, car chaque baptisé est appelé à la sainteté. À la différence de l'Halloween, elle témoigne de l'espérance chrétienne devant la mort. Elle atteste qu'à la fin de notre existence terrestre la vie n'est pas détruite, elle est transformée. C'est la fête de la vie éternelle, la fête du ciel. Chaque personne est appelée à ressusciter un jour avec le Christ puis à être associée à sa résurrection et à son bonheur éternel. La Toussaint est la fête joyeuse de la victoire du Christ sur la mort. C'est la fête de tous ceux qui  sont admis à partager le bonheur  de Dieu par l'acceptation du Christ dans leur vie et la repentance de leur péché. Elle précède d'un jour la fête des défunts (jour de souvenir des personnes décédées) dont la célébration a été fixée au 2 novembre, deux siècles après la création de la Toussaint. Ainsi, le 1er novembre, les catholiques célèbrent dans l’allégresse la fête de tous les saints ; le lendemain, ils prient plus généralement en pensant à tous ceux qui sont morts. Par ce jour consacré aux défunts, l’Église signifie aussi que la mort est une réalité qu’il est nécessaire et possible d’assumer puisqu’elle est un passage à la suite du Christ ressuscité.

Par le passé, la Toussaint a été longtemps célébrée à près des fêtes de Pâques et de la Pentecôte. Ce lien avec ces deux grandes fêtes donne le sens originel de la fête de la Toussaint : goûter déjà à la joie de ceux qui ont mis le Christ au centre de leur vie et vivre dans l’espérance de la Résurrection.

Pour en connaître plus sur la Toussaint,  la communion des saints, la sainteté, etc. visitez ce site très intéressant: http://www.croire.com/croire/toussaint/index.htm

Sur un autre site de l'Église Catholique de France, recherchez votre saint préféré ou celui qui porte votre nom! http://nominis.cef.fr/


Harry Potter et l'Halloween

Le danger de Harry Potter semble résider en particulier dans le fait que - à la différence des contes de fées - le passage de l’imaginaire au réel n'est pas respecté. Les enfants sont invités à superposer les deux plans, avec un risque évident de confusion. Risque d’autant plus grand que dans notre cas, ce monde imaginaire se trouve être le monde occulte, qui n’est pas vraiment imaginaire ! Comment voulez-vous que les jeunes vous croient lorsque vous les mettez en garde contre le danger des pratiques occultes s’ils ont baigné pendant plusieurs années dans une littérature du genre?

Malheureusement, il existe plusieurs témoignages de parents qui ont vécu ce glissement de leur enfant vers l'occultisme ou le satanisme avec parfois hélas une fin tragique. On doit dire que s'il y a des gens qui voient le diable partout, il y en a d'autres qui ne le voient nulle part. Les deux positions sont fausses et le diable en tire parti. Il maintient les premiers dans une crainte servile et agit avec toute liberté envers les seconds. Qu'il soit ignoré ou adoré, l'important est qu'il puisse accomplir son travail de destruction.  Pour aller plus loin, voir le site dont ces réflexion ont été tirées:   http://www.info-sectes.org/occulte/occulte.htm

Certains disent qu'il y a deux énormes mensonges dans les livres d'Harry Potter: L’univers Potter est fantastique; c'est un monde enchanté. Et la magie améliore la vie. On pense parfois que le livre d'Harry Potter est un conte moderne. C'est faux, car la sorcière n’est jamais l’héroïne dans les contes. Elle est laide, méchante et non désirable.  Une histoire fictive? Non! De la sorcellerie réelle sous enveloppe fictive.

Ces livres donnent le goût des sciences occultes. Les écoles de magies sont débordées depuis l'effet Harry Potter. On dit que c'est un outil de propagande du mouvement occultiste. Cela divise les croyants qui n’ont pas assez de méfiance et peu de connaissance de Dieu et de l’ennemi. Un des buts cachés est de faire disparaître le religieux par le spiritisme et le matérialisme en amenant à croire qu’il n’y a pas de bien ni de mal.  On arrive à croire qu'il  n’y a pas de bons ni de mauvais sorciers. Mais c'est faux car le mal existe et un sorcier est toujours mauvais. Il faut aussi être très prudent avec les symboles occultes qui se trouve dans ces livres. Les symboles sont ambivalents et selon le contexte et la tradition, ça devient un objet occulte.

Pour terminer, seulement mentionner que le pape de l'Église catholique condamne les livres d’Harry Potter de 1997 à 2009. Puis, le prêtre Gabriel Amorth, exorciste populaire, a dit que ces livres portent la signature du Prince des ténèbres. En juillet 2007 plus de 500 prêtres, exorcistes et laïcs engagés réunis au Mexique ont condamné en choeur Harry Potter, accusé de faire énormément de mal. L'un d'eux mentionne que cette série de livres ouvre l'esprit des jeunes à l'action diabolique, ce que crient dans le monde bien d'autres spécialistes. Est-ce possible que des experts sérieux, tous contre le sorcier, se trompent unanimement et que ce soit la public, mal instruit dans cette sphère, qui ait raison?

Donc, prudence, prudence...

 

Pour rentre cela plus positif, visitez maintenant nos pages où des élèves  de l'école Grandes-Marées à Cap-Rouge ont choisis de faire le BIEN avec les bonbons récoltés à l'Halloween  ou encore ce projet des élèves de l'école Ste-Geneviève à Ste-Foy, Québec.

 

Retour à la page des thèmes