QUI SOMMES-NOUS?       THÈMES        LIENS        PLAN DU SITE       CONTACTEZ-NOUS

 

Carême et Pâques...quoi en savoir?

Au mois d'octobre, le pape a annoncée une "Année de la foi" qui se terminera en novembre 2013. Pourquoi ne pas en profiter pour entrer encore plus profondément dans cette démarche du carême afin de vivre un coeur à coeur avec Dieu?

Durant 40 jours, le carême est souligné par l'Église. Les chrétiens sont alors invités à un temps d'arrêt afin déceler dans leur quotidien les traces paisible de Jésus ressuscité! Venez découvrir  la profondeur de ce temps liturgique. Découvrons d'abord l'origine de la fête de Pâques.

Lisez les belles prières au bas de la page et découvrez quelques traditions!

Qu'est-ce que la fête de Pâques?

C'est une fête chrétienne commémorant la résurrection de Jésus-Christ, le troisième jour après sa passion. Le mot Pâque veut dire "passage". Cette fête est précédée par le carême qui est une période de 40 jours rappelant le temps passé au désert par Jésus, après avoir été baptisé par son cousin Jean.

La fête chrétienne de Pâques trouve des racines dans la Pâque juive. D'ailleurs la Passion a lieu à Jérusalem où Jésus vient célébrer la Pâque avec ses disciples, comme il le fait sûrement depuis son enfance. L'Évangile de Luc le rappelle en citant ceci:   " Chaque année, les parents de Jésus allaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque " (Luc 2, 41).

Cette fête est en lien avec  la Pâque juive qui célèbre un événement central dans l'histoire et la foi d'Israël : l'Exode, c'est-à-dire, la sortie d'Égypte où les Hébreux étaient esclaves de Pharaon. Elle commémore le passage de la captivité à la liberté et la délivrance donnée par Dieu.

Il faut savoir que pour les juifs, la fête de Pâque ne rappelle pas seulement un souvenir, elle dit qu'aujourd'hui encore Dieu est le libérateur. " A chaque génération, chacun doit se considérer comme si lui-même était sorti d'Égypte.

Tous les chrétiens ont reconnu dans la mort et la résurrection de Jésus l'accomplissement de ce que préfigurait la sortie d'Égypte : la libération du mal et de la mort, l'appel à la liberté et l'entrée dans la vie voulue et donnée par Dieu.

Tiré du site: "Croire.com"

 

Le mercredi des cendres: premier jour du carême

Le Mercredi des cendres est le premier jour du carême, cette période de 40 jours qui nous sépare de Pâques. Pour les chrétiens, c'est un jour de jeûne et d'abstinence. On entend par jeûne non pas une privation totale de nourriture mais une ascèse qui consiste à se libérer du superflu, de l'inutile, et Dieu sait si nous sommes tentés par l'inutile, que ce soit sur le plan de la nourriture ou  des distractions, ou des plaisirs de la vie auxquels nous sommes parfois bien incapables de renoncer.   

Aujourd'hui, l'Église invite à jeûner et à s'abstenir de tout ce qui meuble inutilement notre vie. A chacun de trouver ce à quoi il renoncera pour retrouver le désir de Dieu et, par la même, mieux l'entendre et rencontrer notre prochain. Car il ne s'agit pas de se priver par dolorisme mais pour retrouver le désir d'un ailleurs qui a pour les chrétiens le nom de Dieu. "Dans un monde fatigué, écrasé par les soucis, vivant dans des rythmes de plus en plus accélérés, la tâche est de trouver et de vivre "l'enfance spirituelle", la fraîcheur et la naïveté évangélique de la "petite voie" qui conduit à s'asseoir à la table des pêcheurs, à bénir et à rompre le pain ensemble..." Cette phrase du théologien orthodoxe Paul Evdokimov résume bien ce à quoi nous invite ce jour pas comme les autres: retrouver ensemble le goût de Dieu, la joie de le servir, la fraîcheur de notre amour!

Mais ce n'est pas tout : l'Église invite aussi aujourd'hui à participer à une célébration. Au cours de l'Eucharistie (messe) le prêtre impose les "cendres" sur le front des participants. Il prononce ces paroles: "Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle". Ce rite signifie que, durant la période du carême qui s'ouvre,  nous avons à nous détourner de nos fautes, à renoncer à nos égoïsmes , à nos petitesses, à nos violences aussi, pour nous tourner vers celui qui nous en guérit. Et qui s'apprête, pour ce faire, à mourir sur la croix. C'est pour cela aussi que ce jour du mercredi des Cendres est un  jour important : c'est le premier pas qui accompagne ceux du Christ vers sa Passion, sa mort et sa résurrection.

Tiré du site: "Croire.com"

 

La semaine sainte

La semaine qui précède Pâques s'appelle la semaine sainte. Durant celle-ci, nous nous souvenons des derniers jours que Jésus a passés sur la terre et nous pouvons les célébrer à l'église.

Le DIMANCHE DES RAMEAUX nous rappelle l'entrée triomphante de Jésus à Jérusalem. Comme il est écrit dans le Nouveau-Testament, le peuple juif de  a acclamé Jésus avec des rameaux de palmiers en main,  en disant: "Béni-soit celui qui vient au nom du Seigneur! Hosanna au plus haut des cieux!"  

Le JEUDI SAINT, nous nous souvenons du dernier repas que Jésus a pris avec ses amis. Nous pouvons le revivre à l'église dans l'Eucharistie. Nous nous souvenons alors des  paroles de Jésus: "Prenez et mangez-en tous. Ceci est mon corps livré pour vous... Faites ceci en mémoire de moi." Luc 22,19

Le VENDREDI SAINT, nous nous rappelons la mort de Jésus sur la croix, lorsqu'il a donné sa vie pour nous sauver. Ses dernières paroles ont été pour Dieu: "Tout est accompli. Père, je remets ma vie entre tes mains."  Une autre belle parole de Jésus qui nous assure de sa présence dans les moments difficiles: "Si quelqu'un veut venir à moi, qu'il se renonce lui-même, qu'il prenne sa croix et  qu'il me suive"  Luc, 9,22.

Et le jour de PÂQUES, nous fêtons dans la joie la résurrection du Seigneur Jésus. "Pourquoi cherchez parmi les morts celui qui est vivant? Jésus est ressuscité comme il l'avait dit!"  Luc 24,1-7.

 Prière du vendredi saint

Bras ouverts

Te voici Jésus, notre Seigneur et notre Dieu, les bras tout grands ouverts, pour annoncer aux habitants de la terre: "Voyez, il y a de la place pour tous dans l'amour de notre Père qui est aux cieux".

Te voici, Christ, notre Seigneur et notre Dieu, les bras tout grands ouverts pour dire aux habitants de la terre: "Venez, suivez-moi!"

Rien ne pourra nous arrêter sur le chemin.  Car de mes bras en croix j'écarterai le mal et la mort et je vous conduirai à travers l'étroit passage jusqu'à la vie qui n'en finit pas!

Nous voici Jésus-Christ, à genou devant toi, pour te regarder et te dire "Merci à toi, notre Seigneur, et notre Dieu!"

(Tiré de "Rencontrer Jésus le Christ aujourd'hui")

 

Prière du bréviaire des laïcs pour le samedi saint

Ne descends pas dans le jardin,

Oh! Jésus,

Ne descends pas dans le jardin

Avant le jour!

Si je ne descends pas dans le jardin

En pleine nuit,

Qui donc vous mènera vers les soleils

Du paradis?

Je descendrai dans le jardin

En pleine nuit

 

Ne laisse pas lier tes mains,

Oh! Jésus,

Ne laisse pas lier tes mains

Sans dire un mot!

Si je ne laisse pas lier mes mains

Comme un voleur,

Qui donc pourra détruire les prisons

Dont vous souffrez?

Je laisserai lier mes mains

Comme un voleur.

 

Ne t'étends pas sur cette croix,

Oh! Jésus,

Ne t'étends pas sur cette croix

Jusqu'à mourir!

Si je ne m'étends pas sur cette croix

Comme un oiseau,

Qui donc vous gardera contre l'Enfer

Où vous alliez?

Je m'étendrai sur cette croix

Comme un oiseau.

 

Ne laisse pas percer ton coeur

Oh! Jésus,

Ne laisse pas percer ton coeur

Par les bourreaux!

Si  je ne laisse pas percer mon coeur

Comme un fruit mûr,

Qui donc vous baignera de sang et d'eau

Pour vous guérir?

Je laisserai percer mon coeur

Comme un fruit mûr.

 

Ne descends pas dans le tombeau

Oh! Jésus,

Ne descends pas dans le tombeau

Qu'ils ont creusé!

Si je ne descends pas dans le tombeau

Comme un froment,

Qui donc  fera lever de vos cercueils

Vos corps sans vie?

Je descendrai dans le tombeau

Pour y dormir.

 

Christ est allé dans le jardin, Alléluia.

Christ a laissé lier ses mains, Alléluia.

Christ a voulu souffrir la croix, Alléluia.

Christ a laissé percer son coeur, Alléluia.

Christ a dormi dans le tombeau, Alléluia.

 

Réflexion sur le signe de la croix

La croix devient signe de reconnaissance pour ceux et celles qui croient au Christ crucifié. Avec ce signe, ils annoncent que l'amour de Dieu est planté dans la terre des humains. La croix est l'indication, le premier signe d'un monde nouveau où l'on lutte contre la haine avec le pardon, où l'on partage avec tous, où l'on se tourne vers Dieu comme un Père, où l'on refuse l'exclusion, où le coeur de l'homme et de la femme échappe au pouvoir du mal, où les forces de morts sont brisées. Faire le signe de la Croix signifie clairement: "Nous voici Seigneur, pour aimer à ta manière".

(Tiré de: "Rencontrer Jésus le Christ aujourd'hui.")

Pour lire d'autres informations sur le signe de la croix, voir au bas de cette page "Prières en différentes langues"

 

 

Pâques et ses traditions

 

Le Lapin de Pâques

Le lapin de Pâques doit son origine à une ancienne culture orientale. A l'origine c'était un lièvre de Pâques. Les lapins étant très prolifiques, ce symbole représente l'abondance.
 

C'est en Allemagne qu'on associa pour la première fois le lapin de Pâques avec les oeufs de Pâques pour célébrer le printemps. Les enfants fabriquaient des nids de feuilles, de mousse ou d'herbe et les plaçaient dans le jardin. Ils croyaient que durant la nuit de Pâques, le lapin remplirait les nids d'oeufs multicolores.


Les Oeufs de Pâques

L'oeuf est une autre symbole d'une nouvelle vie. Donner des oeufs en cadeau à Pâques ou pour célébrer l'arrivée du printemps, est une tradition installée depuis des centaines d'années.
 

Les enfants d'Angleterre, d'Hollande et de France vont de maison en maison en quête d'oeufs de Pâques.
 

Les Russes orthodoxes eux font bénir les oeufs à l'église et les font cuire pour leur déjeuner de Pâques..
 

A Pâques, les petits allemands eux, échangent des cadeaux camouflés dans un emballage en forme d'oeufs.
 

Dans plusieurs pays du monde, on peint et on décore les oeufs de Pâques. En Pologne, les oeufs sont décorés de lignes entrecroisées, de dessins en forme de pois, de plantes, de fleurs ou d'animal.
 

Il semble que la coutume d'offrir des oeufs ou des lapins en chocolat est d'origine commerciale. Après les privations du carême, les gens ont trouvée l'idée intéressante, de pouvoir se sucrer le bec après s'être privé de sucrerie en guise de sacrifice durant toute cette période.
 


 

Les petits poussins

Les petits poussins sont le symbole d'une vie nouvelle. Il y a très longtemps, certaines personnes trouvaient très surprenant de voir ces petits êtres vivants sortir d'un oeuf qu'il croyait mort. Il font allusion à Jésus qui semblait mort dans le tombeau, mais qui en est sorti vivant!

Ces informations sont tirées du site: "coindespetits.com"

 

 

Retour à la page précédente